Texte à méditer :   Les cons de l'an passé se sont nettement améliorés ... Si, si ... Ils ont acquis un an d'expérience supplémentaire ...eek   
 
 
► News ... ◄
► Menu ◄
►++++++◄
Prfrences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 37 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
 ↑  
Recherches
Recherches
 ↑  
Infos Webmaster

Tropheus moorii  Kalambo " Golden " ou  Mutant

Trois appellations " commerciales pour cette " variété " de Tropheus :
- Tropheus moorii  
Kalambo " Golden " ou " Golden Kalambo ".
- Tropheus moorii  Kalambo - " Kushangaza ".
- Tropheus moorii Kalambo " OB ".

.
 

Ce Tropheus moorii  Kalambo " Golden " a été filmé

aux environs des Lodge's de Toby Veall à Kalambo Falls en Zambie.

tropheus_Kalambo.jpg

© photo et vidéo  ( Carsten Thorleif Stabel )

.
Des pêcheurs de Toby Veall ont pêchés une cinquantaine de spécimens au Sud de Kalambo qui portait cette tare. Celui-ci a tenté de les reproduire entre eux sans réels bons résultats.
Toby Veall en avait écrit un article pour un des Cichlid Year Book.
A l'époque Toby Veall disait ceci à leurs sujets: " La coloration " Golden "  (xanthisme) et l'OB sont des effets de colorations distincts chez certains poissons tels que les cichlidés. Je pense que certains poissons qui présentent le gène de xanthisme récessif peuvent être plus susceptibles à la coloration sombre Golden, qui est le motif de taches qui perturbe le processus de distribution du pigment de mélanine noire.
Au lieu d'être réparties uniformément sur le corps, les cellules de mélanine sont concentrées en tâches noires épaisses, laissant la couleur jaune ou orange sous-jacente transparaître dans les interstices.
"

Un programme de reproduction visant à sélectionner les individus portant ce caractère génétique récessif avait été mis en place avec l'aide de Laif Demason dans sa ferme de reproduction en Floride. Ce programme n'a pas eu l'effet escompté non plus, car c'était un travail trop fastidieux pour le faible résultat obtenu du nombre de spécimens " Golden ".
Lors de l'arrivée sur le marché des ces " horreurs " ( mais tout un chacun est libre de penser qu'ils sont beaux !!! ), on a pu constater que des " taches " noires et oranges apparaissaient vers l'âge de 3 à 4 ans.
Toby Veall a fini, au bout d'un certain temps, par " rejeter " dans le lac, les individus qu'il possédait encore, à plus ou moins au même endroit où ils avaient été pêchés. Certains de ces poissons possédaient le gène mutant.

A force de forcer la consanguinité, dans les aquariums chez les " amateurs ", par des reproductions entre mâles et femelles d'une même ponte et ayant cette " tare ", il semblerait que les " taches " oranges-jaunes et noires apparaissent plus tôt, vers l'âge de 18 mois à deux ans. Cela débute souvent par l'apparition de taches de différentes couleurs, jaunes pâles, oranges et ou de noires ( ressemblant à un parasitage ).

Le Tropheus moorii " Kalambo " Golden " et le Tropheus moorii " Kushangaza " Golden " (Mpimbwe, Kabwe) sont souvent appelés, à tort, OB ( orange blotched ).
Ces Tropheus ne sont aimés que par les " fans " de poissons hors normes. Même s'ils ressemblent à des poissons malades, c'est une mutation génétique " naturelle ".
Sur 10 alevins issus de géniteurs Kalambo Golden, 15 à 20 % développeront cette mutation, le reste des portées porteront dans leur ADN le gène mutant mais ne développeront pas cette tare.

Ces spécimens sont souvent appelés " OB " alors que ce n'en sont pas, c'est une mutation des gènes, voire une tare à cause du peu de croisement génétique de l'espèce Kalambo.
Ceci c'est également reproduit avec d'autres espèces et notamment le Tropheus duboisi  Bemba F0 dans les bassins de FOB d'où sont sortis les " Stardust " qui tenaient leurs points juvéniles plus longtemps.
Mais le gène ne s'est pas fixé et les reproductions entre individus " Stardust " ne donnaient que très peu d'individus portant ce gène récessif.
Ceci pouvant être expliqué par le nombre restreint d'individus In Situ ( on le retrouve sur un très petit espace de moins de 100 mètres ) et qui explique l'appauvrissement génétique de l'espèce à cause du peu d'individus. 

Certains aiment ce genre de " dérives " observées dans le lac, mais tout le monde ne doit pas pour autant aimer cela et ou le favoriser, car  cela fait et fera que les prix en magasin seront surfaits ( individus pouvant aller jusqu'à 250 € pièce, voire même au-delà ). 

Tant qu'il y aura de la demande, on retrouvera ce genre de déviances entretenues par des gens un peu trop mercantiles...

Ceci n'étant que mon avis somme toute personnelle bien entendu... cool cool cool

Beaucoup confondent le xanthisme avec l'albinisme, ou encore O.B. ( " orange blotched " - " marmelade cat " ).

Le xanthisme résulte d'une anomalie génétique/phénotypique qui provoque l'apparition, en surnombre, de pigments jaunes (xanthochroïsme). Les espèces sont alors qualifiées de " xanthiques " ou de " gold " dans le langage commercial courant des espèces animales.

Généralement, le xanthisme est dû à une anomalie pigmentaire génétique due à un gène récessif. On a également postulé pour certains types l'influence que la contamination peut exercer sur les spécimens sensibles, le régime alimentaire et, dans certains types particuliers, la réponse de l'organisme à l'action d'un endoparasite.Chez les poissons, cette anomalie jaunissante est peu fréquente, même si elle est très recherchée par les éleveurs de poissons d'aquarium, qui utilisent des spécimens de xanthènes (composé organique hétérocyclique jaune) comme base pour la création de nouvelles variétés à coloration jaune.

Un type spécial de xanthisme non directement génétique se produit chez certaines espèces de l'ordre des Characiformes, telles que le tétra jaune Hyphessobrycon bifasciatus ou le tétra doré Hemigrammus rodwayi. Certains individus plus enclins, au lieu de présenter leur coloration typique, montrent leurs écailles et une partie de leurs nageoires avec un attrayant éclat métallique doré, ce qui donne l'impression qu'ils ont été recouverts de poussière d'or. Cette couleur dorée provient de l'excès de dépôts de guanine qui sont sécrétés par la peau de ces poissons pour tenter de lutter contre les parasites de la peau ou les endoparasites, tels que les Trématodes.

© xenotrophe - 1999


Catégorie : ►++++++◄ - Vu et lu sur le Web
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !