Texte à méditer :   Les cons de l'an passé se sont nettement améliorés ... Si, si ... Ils ont acquis un an d'expérience supplémentaire ...eek   
 
 
► News ... ◄
► Menu ◄

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteur en ligne

  Nombre de membres 34 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherches
Recherches
 ↑  

Pluie et vent violent font d’importants dégâts sur le Lac Tanganyika     - 08-03-2016

bateau-tanganyika.jpg

Une trentaine de bateaux endommagés dans la partie burundaise des eaux du lac Tanganyika

- La pluie torrentielle, mêlée d’un vent violent, de la nuit de lundi à mardi, a causé d’importants dégâts matériels non encore chiffrés sur une trentaine de bateaux de pêche et de transport de marchandises dans la partie des eaux du lac Tanganyika que le Burundi partage avec la République démocratique du Congo (RDC), la Tanzanie et la Zambie, a-t-on appris de source administrative locale

Selon le gouverneur de la province côtière de Rumonge, Juvénal Bigirimana, cité par la radio nationale (publique), l’un des bateaux de transport de marchandises endommagés a été piégé par le vent dans la partie burundaise du lac au moment où il assurait la liaison entre Kigoma, une ville du Sud de la Tanzanie et l’Est de la RDC.

Les 14 membres d’équipage ont pu être secourus à temps, selon la même source qui a encore fait état d’une cinquantaine de maisons d’habitation, d’écoles et autres Eglises dont les toitures ont été arrachées par la bourrasque.

Le Burundi fait face à un changement climatique dévastateur sans précédent de biens et des personnes depuis le retour brutal des pluies, au mois de septembre 2015.

Le coût du phénomène « El-Nino » est estimé à au moins 15 millions de dollars us pour assister 91.000 ménages déjà sinistrés au Burundi.

C’est sur la base de ces dégâts provisoires que le gouvernement burundais a déjà lancé un appel à l’aide de la communauté internationale pour faire face aux besoins urgents des sinistrés.

L’office des Nations Unies pour les secours humanitaires (OCHA) a rendu public, lundi, un plan de contingence 2016 pour 1,1 million de Burundais affectés à la fois par le changement climatique et par une crise politique de bientôt une année.

Concernant les seuls aléas climatiques, les chiffres officiels disponibles font état d’au moins 74 tués dans des intempéries et 138 autres blessés à travers le pays au cours de ces six derniers mois.

Par ailleurs, 4.477 maisons d’habitation, 114 salles de cours, 29.714 hectares de champs, 2 barrages hydroélectriques, 53 ponts routiers, 13 routes et un grand nombre de poteaux électriques ont été complètement détruits ou alors partiellement endommagés par les intempéries.

Les prévisions météorologiques indiquent que le phénomène climatique pourrait durer jusqu’au mois de mai prochain qui est généralement celui du début de la saison sèche au Burundi.

Source : PANA


Catégorie : ► Menu ◄ - News du Lac
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !