Texte à méditer :   Les cons de l'an passé se sont nettement améliorés ... Si, si ... Ils ont acquis un an d'expérience supplémentaire ...eek   
 
 
► News ... ◄
► Menu ◄

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 34 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherches
Recherches
 ↑  
Le Gouvernement tanzanien exprime ses inquiétudes sur l'appauvrissant de certaines espèces de poissons dans le Lac Tanganyika - 28 mai 2014
Le gouvernement a exprimé ses préoccupations sur l'appauvrissant des stocks de poissons dans le lac Tanganyika, 
en particulier pour quatre espèces de poissons d'ornement, qui sont au bord de l'extinction. 
S'adressant à l'Assemblée nationale vendredi dernier à Dodoma, le ministre du Développement, de l'élevage et de la Pêche, Titus Kamani a donné des précisions sur ces poissons d'ornement en voie de disparition. Ces espèces sont le Tropheus duboisi, T. Maswa, Neolaomprogus lelouki ( leloupi ou leleupi ?) et Frontosa spp. noir. "Ces espèces de poissons sont en danger de disparition dans le lac Tanganyika, car ils sont pêchés en grandes quantités en raison de prix lucratifs pratiqués sur les marchés locaux", a déclaré Mr. Kamani, ajoutant qu'un seul individu de ces poissons d'ornement est vendu entre 300 $ US et 400 $ aux États-Unis. Le ministre a en outre révélé que frontosa spp. de l'espèce de poissons bleus ont complètement disparu du côté tanzanien du lac Tanganyika et il se trouve encore dans la partie du lac de la République Démocratique du Congo (RDDC). Selon le responsable, le gouvernement prend des mesures sérieuses pour sauver ces espèces en voie de disparition dans le lac, y compris la sensibilisation du public sur l'utilisation d'engins industriels et ses méfaits sur l'environnement. Décourage la pêche à la dynamite, il a dit qu'il a une part de responsabilité dans la disparition des espèces de de poissons précitées. Mr. Kamani a noté aussi que, grâce à l'Institut de recherche sur les pêches en Tanzanie (TAFIRI), le gouvernement a la gestion du programme de ressources halieutiques programmé dans le lac Tanganyika, le deuxième lac le plus profond au monde d'eau douce. "Ce programme est destiné à conserver tout l'élevage de poissons identifiés, l'alimentation et les habitats des sites critiques sur la partie tanzanienne du lac," a-t-il dit. Les études de TAFIRI ont démontré qu'il existe environ 84 espèces de poissons d'ornement dans le lac Tanganyika bordant les côtes de la Tanzanie, du Burundi, de la RDDC et  de la Zambie. "Mais, la plupart de ces espèces de poissons se trouvent dans la partie sud du lac," a dit également le ministre, soulignant que la Tanzanie continuera cette étude sur les espèces se raréfiants dans le lac,  et qui, si conservée rapporterait des millions de dollars. cet officiel de haut rang a en outre révélé que le secteur de la pêche emploie plus de quatre millions de personnes et en 2013, a contribué 1,4 pour cent du PIB. Mais pour les deux dernières années, les pêches ont diminué de 0,7 pour cent, en 2012, le secteur a augmenté de 2,9 pour cent et en 2013, a augmenté de 2,2 pour cent. "cette chute étant due à la réduction des exportations de poisson", a déclaré Mr. Kamani. De telles activités de pêche ont été rapportées aussi bien en Tanzanie que dans les lacs d'eau douce de Victoria, Tanganyika, Nyassa et 29 autres petits plans d'eau ainsi que de nombreuses rivières. La pêche est également faite dans les eaux de l'océan Indien.  
Source : http://www.ippmedia.com/frontend/?l=68316

Catégorie : ► Menu ◄ - Articles
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !