Texte à méditer :   Les cons de l'an passé se sont nettement améliorés ... Si, si ... Ils ont acquis un an d'expérience supplémentaire ...eek   
 
 
► News ... ◄
► Menu ◄

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteur en ligne

  Nombre de membres 34 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherches
Recherches
 ↑  

Un quart de la réserve de Vyanda menacé d'extinction   24/10/2012

3.900 hectares de la réserve naturelle de Vyanda, soit plus d'un quart de la superficie de ce patrimoine environnemental logé en province Bururi, dans le sud du Burundi, sont menacés d'extinction à cause de l'envahissement illégal par des activités anthropiques, a affirmé à Xinhua, mercredi à Bujumbura, M. Léonidas Nzigiyimpa, cadre à l'Institut national pour l'environnement et la conservation de la nature ( INECN), gestionnaire des aires protégées du sud du Burundi.

Selon l'expert environnementaliste burundais, si aucune mesure de sauvetage n'est faite dans l'immédiat, cette vaste forêt claire risque de disparaître pour le court ou moyen terme.

Une partie de cet aire protégé du Burundi est actuellement submergé par des infrastructures sociaux (écoles, centres de santé), des maisons des rapatriés, des champs, des fours pour la fabrication des briques et du charbon.

De plus, elle est chaque année la cible des feux de brousse et est considérée comme une source des produits ligneux (bois) et non ligneux (champignons, miel).

M. Nzigiyimpa estime que la protection de cette forêt, qui constitue un couloir et un point d'observation des rapaces dans la région du Rift Valley, est devenue problématique du fait que les agents de l'INECN soient acculés à abandonner la surveillance de cette réserve suite à plusieurs tentatives d'assassinats par des occupants illégaux.

La forêt de Vyanda, a-t-il fait remarquer, regorge une grande biodiversité avec plus de 140 chimpanzés, une population considérable de babouins, de singes, de chacals et des mangoustes.

L'autre particularité de cet écosystème est la présence de " Touraco de Ross", une espèce d'oiseau emblématique encore visible au Burundi dans quelques forêts du sud du pays ainsi que le vautour palmiste (végétarien).

Pour ce cadre de l'INECN, une solution au plus haut niveau administratif doit être prise en matière du respect de la loi, de la concertation entre les intervenants dans la protection de cette forêt (administration locale, population riveraine, société civile, ) de la recherche des partenaires pour appuyer la conservation, dans la perspective d'arrêter "l'agression" continue contre cette réserve naturelle. 
 

Source


Catégorie : ► Menu ◄ - Divers
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !