Texte à méditer :   Les cons de l'an passé se sont nettement améliorés ... Si, si ... Ils ont acquis un an d'expérience supplémentaire ...eek   
 
 
► News ... ◄
► Menu ◄

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteur en ligne

  Nombre de membres 34 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherches
Recherches
 ↑  

Halte aux pollueurs du Lac Tanganyika.



pol_burun_1.jpg
 Travaux de balayage d’un caniveau conduisant les déchets ménagers dans le lac Tanganyika. C’était lors de la célébration de la journée nationale du lac Tanganyika, 22 juillet 2012.

BUJUMBURA (© 2013 Afriquinfos) - Pour lutter contre la pollution du lac Tanganyika, le ministère de l’Eau, de l’Environnement, de l’Aménagement du territoire et de l’urbanisme vient de fermer, ce 11 juin, quatre unités d’extraction d’huile de palme de Rumonge déversant leurs déchets dans ce lac. Dix autres devront payer une amende variant entre 50.000 et 250.000Fbu.

"Nous avons identifié les principaux pollueurs du lac Tanganyika et les unités d’extraction de l’huile de palmier sont parmi les principaux. A cela s’ajoutent les stations d’épurations, les stations de lavage du café cerise, les eaux industrielles, les déchets provenant des ménages ", indique Emmanuel Nzeyimana, directeur général de l’eau au sein de ce ministère. Il souligne que des telles activités vont continuer  par le biais de l’OHP (Office de l’Huile de Palme). 

 

pol_burundi_2.jpg

Des déchets écoulés dans le lac Tanganyika à parti d’une unité d’extraction de l’huile de palme.


Selon Albert Mbonerane, conseiller de la GIZ à la direction générale des ressources en eau et assainissement,l’action a été menée  après une large campagne de sensibilisation pour montrer, à la population, les conséquences de ces déchets sur l’écosystème du lac Tanganyika. Il souligne que seules quelques unités ont pu se conformer aux normes environnementales. « Elles portent le nom d’unités d’extractions améliorées ». Cependant, les propriétaires crient au scandale et se demandent comment ils pourront continuer à prendre en charge leurs familles : nourriture, soins de santé, …

Notons que ce lac d’à peu près 31.000km constitue  une richesse pour le pays et pour le monde. C’est le 2ème réservoir d’eau douce au niveau mondial. On y trouve plus de 245 espèces de poissons dont au moins 200 espèces rares et endémiques. Au niveau local, 80% d’eau consommée dans la ville de Bujumbura provient du lac Tanganyika. Partagé entre quatre pays (Burundi, Tanzanie, République Démocratique du Congo et la Zambie), ce lac est une ‘’autoroute’’ qui n’est pas encore exploitée, disait l’ex-président burundais  Pierre Buyoya.

22 juil. 2015

L’endroit communément appelé Kumase est la zone la plus polluée du Lac Tanganyika..
Trois milliards de FBu sont indispensables pour éradiquer cette pollution.


Catégorie : ► Menu ◄ - Pollution au Lac Tanganyika
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !