Texte à méditer :   Les cons de l'an passé se sont nettement améliorés ... Si, si ... Ils ont acquis un an d'expérience supplémentaire ...eek   
 
 
► News ... ◄
► Menu ◄
►++++++◄
Recherches
Recherches
 ↑  
Compteur

   visiteurs

   visiteur en ligne

 ↑  
Infos Webmaster

I :

ICHTHYOLOGIE :   Etude des poissons ( du grec " ichthys ").
ICHTHYOLOGISTE :   Scientifique étudiant l'ichthyologie.
ICHTHYOPHONIASE :   Maladie des poissons.
ICHTHYOPHONOSE :   Voir ANNEXE 026
ICHTHYOPHTHIRIUS :   Voir ANNEXE 026
ICHTYOCOLLE :   Colle de poisson fabriquée avec la vessie natatoire de différents poissons cartilagineux, principalement l'esturgeon.
ICHTYOPHAGE :   (Adj. et n.m.) Qui se nourrit principalement de poisson.
ICHTYOPTERYGIE :   L'ichtyoptérygie, dite encore ichtyopterygium ou nageoire rayonnée, se rencontre chez les poissons cartilagineux et chez les Actinoptérygiens. Son squelette est constitué de trois plaques articulées sur la ceinture et portant des ptérygophores. Suivant les groupes, ces plaques basales peuvent se réduire à deux ou un seul élément squelettique.                                                 ( 1 / 3 / 354 )
ICHTYOSAURES :   Groupe de reptiles de l'ère secondaire ou mésozoïque.
Les ichtyosaures étaient des animaux marins, très bien adaptés au milieu aquatique ; leur allure générale était celle des actuels dauphins ( Cétacés Odontocèdes ), mais l'extrémité postérieure du corps formait une nageoire disposée dans un plan horizontal, comme celle des Cétacés.
ILLICIUM :   Nom donné au rayon unique, ou aux rayons antérieurs de la nageoire dorsale des poissons téléostéens Lophiiformes.
Cet organe, inséré dans une dépression de la portion antérieure du crane, est modifié en filament pêcheur.
Dans les cas les plus complexes, le ptérygophore est allongé et forme la gaule, tandis que le lépidotriche ( voir RAYON ), articulé à son extrémité, porte un leurre, généralement constitué par un bulbe contenant un organe lumineux.
IMBRIQUE : (Bot.) Se dit des feuilles se recouvrant les unes les autres comme les tuiles d'un toit.
IN NATURA :   En milieu naturel.
IN SITU :   Dans l'endroit même.
IN VITRO :   En milieu artificiel, en laboratoire.
INCERTAE SEDIS :   Description d'espèces qui restent encore en position incertaine.
INCISE :   (Bot. - incisé ) Qualifie le bord d'une feuille découpée et formant un bord denté ou autre.
INCISIVES :   Dents antérieures aplaties, à bord tranchant.
INCOMPATIBILITE : (Bot.) Incompatibilité physiologique : existence dans les organes reproducteurs d'une plante d'un facteur chimique ou physique quelconque qui empêche la fécondation.
INCUBATION :   Développement des oeufs dans un " nid vivant . On oppose l'incubation à la gestation, dans laquelle les oeufs sont à la fois protégés et nourris par l'un des parents ( généralement la mère ). Les espèces incubantes offrent un abri à leurs oeufs, mais ce peut être le père ou la mère qui assurent les soins. Outre son emplacement le plus fréquent dans les voies génitales femelles, l'incubation peut être buccale, abdominale, dorsale, suivant l'endroit où sont entreposés les oeufs jusqu'au moment de l'éclosion.
Chez certaines espèces, comme les Syngnathes, les mâles offrent une poche, dite marsupiale, aux oeufs fécondés ; d'autres, comme les poissons-chats à incubation buccale, se privent de nourriture pendant le temps que dure le développement embryonnaire.
                                                                           ( 1 / 3 / 354 )
INCUBATION BUCCALE :   Conservation des oeufs ou larves dans la cavité buccale d'un parent ( parfois des deux, voir certain XENOTILAPIA ). Cette incubation permet une protection efficace de la progéniture.
Dans les incubateurs buccaux, on distingue les LARVOPHILES et les OVOPHILES.
Les premiers pondent d'abord leurs oeufs sur un substrat et prennent les larves dans la cavité buccale dès leur éclosion.
Chez les seconds, les femelles ramassent les oeufs dans leur cavité buccale dès que ceux-ci ont été pondus et fécondés.
INDEHISCENT : (Bot.) Se dit d'un fruit qui ne s'ouvre pas à maturité.
INDICATEUR :   Substance chimique prenant une couleur caractéristique en présence d'une certaine dose d'une autre substance chimique ou organique et utilisée pour les dosages.
Exemple : Tournesol, rouge en solution acide, bleu en solution alcaline.
INDICATEUR COLORE :   Voir INDICATEUR.
INDICE DE PROFIL :   L'indice de profil L/H exprime les relations entre la longueur L et la hauteur H. Il permet de classer les Carpes en " trapues " si l'indice est inférieur à 2,6 , " normales " s'il est compis entre 2,6 et 2,8 et " longues " s'il dépasse 2,8.
INDICE DE SECTION :   Il lie la hauteur H à l'épaisseur I et permet de diviser les Carpes en " rablées " lorsque H/I est inférieur à 1,95, en sveltes puis en étriquées ou cordées pour les valeurs progressivement supérieures.
INDIVIDU INITIAL :   Voir PHASE INITIALE.
INDIVIDU INTERMEDIAIRE :   Individu en phase de changement de sexe.
INDIVIDU OMEGA :   Dans les groupes hiérarchisés, les parias ou individus W (Omega ), que tous les membres de la communauté dominent et maltraitent, apportent un élément de stabilité dans le groupe, en concentrant sur eux-mêmes l'agressivité potentielle des autres individus.
INDIVIDU TERMINAL :   Voir PHASE TERMINALE.
INDUSIE : (Bot.) Membrane protectrice recouvrant un amas d'organes reproducteurs formés à la surface d'un thalle.
INERME :   ( du latin " inermis ", sans armes ) Qui n'a ni aiguillons, ni épines, ni crochets.
INERTE :   Qui ne produit pas de réaction chimique.
INFAUNE :   Ensemble des animaux benthiques qui font leur terrier dans le plancher océanique ou le substrat du fond.
INFECTION :   Développement d'un agent pathogène dans l'organisme.
INFEODER :   Mettre sous la dépendance.
INFER :   Bouche infère ou bouche ventrale : la machoire supérieure est plus longue que la machoire inférieure.
( Voir aussi BOUCHE )
INFESTANTE :   Se dit d'une plante qui croit spontanément et tend à supplanter une espèce cultivée, ou d'une espèce animale envahissante.
INFESTATION :   Présence massive d'espèce envahissantes.
INFLORESCENCE : (Bot.) Mode de disposition des fleurs ; ensemble des fleurs, ou fleurs d'une plante.
INFUDIBULIFORME : (Bot.) Qualifie une corolle en forme d'entonnoir.
INFUSOIRES :   Organismes unicellulaires qui se développent dans l'eau et qui peuvent servir à l'alimentation aux alevins ( de petites espèces ) dans les premiers jours de leur vie.
INHIBITION :   Freinage d'une action ou d'une fonction organique.
INNERVATION :   Mode de distribution des nerfs dans un tissu ou un organe.
INOXYDABLE :   Qui ne s'oxyde pas, c'est-à-dire qui ne s'altère pas en surface.
INQUILIN :   On dit que deux animaux d'espèces différentes sont inquilins quand ils constituent une association dans laquelle un des partenaire bénéficie auprès de l'autre de certains avantages ( protection, nourriture ), sans rien fournir en échange.
( Les organismes qui vivent dans la cavité générale d'un autre organisme, mais sans le léser, sont dits " inquilins " ou " locataires ").
INSECTICIDE :   Produit utilisé dans la lutte contre les insectes.
INSTILLER :   Verser goutte à goutte.
INSTINCT :   " Un mécanisme nerveux hiérarchiquement organisé qui correspond à des influx déterminés aussi bien internes qu'externes, ayant pour mission d'avertir, de déclencher et de diriger, et qui provoque des mouvements parfaitement coordonnés ayant pour but de maintenir la vie et l'espèce ".
INTERAMBULACRE :   Partie du corps qui est située entre les rangées de tubes ambulacraires chez les Echinodermes.
INTERATTRACTION SOCIALE :   Impulsion qui pousse l'u vers l'autre les individus d'une espèce animale, sans qu'il s'agisse ni de rapprochement sexuel ni de cannibalisme.
INTERLAC :   Espace ou région comprise entre eux lacs voisins.
INTERMATTE :   Interruption dans l'herbier de Posidonies, généralement de surface réduite. Trouée sableuse dans l'herbier.                                                          ( 1 / 26 / 79 )
INTERMEDINE :   Hormone produite par le lobe intermédiaire de l'hypophyse et qui agit sur les chromatophores, en en dispersant les pigments. Il existe vraisemblablement chez les poissons une hormone antagoniste, que sécrèterait le lobe antérieur. L'intermédine est un polypeptide ( voir PROTEINE )                              ( 1 / 3 / 354 )
INTERORBITAL :   Situé entre les orbites.
INTERSPECIFIQUE :   Qui se produit entre plusieurs espèces ( comportement interspécifique, hybride interspécifique ).
INTERSTERILITE :   L'un des nombreux mécanismes isolants qui maintiennent, dans les conditions naturelles, la séparation des espèces. certaines espèces peuvent, en conditions artificielles, se croiser et même donner des hybrides féconds.
INTERTIDALE :   ( zone ) Voir ESTRAN.
INTRASPECIFIQUE :   Qui se passe dans une espèce, et non en dehors d'elle ( comportement intraspécifique ).
INTRODUITE :   Voir ESPECE INTRODUITE.
INTROVERT :   Région antérieure extensible des vers Sipunculiens.
INTUSSUSCEPTION :   Mode de croissance du tissu cartilagineux ( voie CARTILAGE ), dans lequel l'augmentation de volume est due, non à l'apposition de matériel nouveau périphérique ( aux dépens de l'enveloppe conjonctive, ou périchondre ), mais à la multiplication cellulaire et à la formation de substance interstitielle.
INVAGINATION :   1- Repliement, retournement d'une partie concave ;
2- Glissement en doigt de gant retourné d'une partie d'intestin dans une partie voisine ;
3- Repliement d'une partie de la blastula sur la partie située du côté opposé, lors de la formation de la gastrula ( on dit aussi gastrulation ).
INVAGINER :   Se replier vers l'interieur, par invagination.
INVERTEBRE :   Se dit des animaux sans colonne vertébrale, comme les insectes, les crustacés, les mollusques, les vers, les oursins, etc...
INVOLUCRE : (Bot.) Ensemble des bractées disposées à la base d'une inflorescence.
IRIDOCYTES :   Cellules comportant des cristaux de guanine, situées entre l'épiderme et le derme, et qui produisent le brillant argenté des poissons. ( Voir aussi CHROMATOPHORES )
ISOBATHE : (Adj.) De même profondeur. ( Nom ) Sur une carte bathymétrique, ligne qui joint les points d'égale profondeur du fond des mers et des océans.
ISOCHRYMES :   Lignes déterminant les moyennes hivernales de températures identiques.
ISOGAMIE :   Fécondation dans laquelle les gamètes sont morphologiquement identiques.
ISOHYETE :   Se dit d'une ligne qui joint les points d'une région où les précipitations moyennes sont les mêmes pour une période considérée.
ISOKONTE : (Bot.) Isokonté : se dit d'une cellule à flagelles semb lables ( par la taille en particulier ).
ISOLATION :   Les poissons des différents lacs africains sont isolés les uns des autres, et l'évolution à l'intérieur de chaque lac progresse indépendamment, dans sa propre direction. La vitesse de l'évolution des espèces dans un lac dépend de la plasticité des espèces concernées, des pressions biologiques et physiques exercées sur elles et du laps de temps pendant lequel ces pressions ont agi sur les animaux.
ISOLECITHES :   Synonyme de ALECITHES.   ( Voir VITELLUS )
ISOLEMENT GENETIQUE :   Voir CARYOTYPE.
ISOLEMENT REPRODUCTEUR :   Isolement reproducteur signifie que les formes A et B ne se croisent pas mais n'implique pas nécessairement que A et B soient interstériles.  ( Voir INTERSTERILITE )
ISOMORPHE :   Se dit d'un cycle d'alternance de générations dont les générations successives sont morphologiquement semblables.
( contraire : HETEROMORPHE )
ISOPODES :   Groupe d'Anthropodes des crustacés, que l'on classe dans les formes supérieures à nombre de segments corporels fixe ( Malaccostracés ). Les Isopodes ne possèdent pas de carapace ; leur corps est aplati dorsoventralement. Les yeux sont sessiles et les appendices abdominaux servent d'organes respiratoires.
La plupart des Isopodes sont marins, mais il existe des formes d'eau douce ( Aselles ) et même des formes terrestres ( les cloportes, qui vivent dans les lieux humides et souvent dans les caves ). En outre, de nombreux Isopodes marins sont devenus parasites, notammenr de poissons sur lesquels ils se nourrissent en en suçant le sang ; d'autres Isopodes sont parasites des crustacés.
Les Isopodes marins libres sont surtout des animaux herbivores, qui se nourrissent d'algues.
                                                                ( 1 / 3 / 355 )
ISOSPONDYLES :   Groupe des poissons Téléostéens. ( Voir ANNEXE 003 ).
Formes primitives.
Premières vertèbres indifférenciées, semblables aux suivantes.
Rayons des nageoires articulés ; nageoires pelviennes en position abdominale ou absentes. Canal pneumatique fonctionnel.
Ecailles cycloïdes ou nulles. Eau douce et mer.     ( B. Condé, D. Terver )
ISOTHERME : (Adj.) De même température, qui a lieu ou qui se maintient à une température constante.
( n.f.) Ligne qui joint les points de température moyenne identique pour une période considérée.
ISOTONIQUE :   Deux liquides sont isotoniques lorsqu'ils ont une même pression osmotique ( même concentration en substances dissoutes ).
ISTHME :   Petite pièce reliant deux structures plus grandes.

Catégorie : ►++++++◄ - Lexique
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !