Texte à méditer :   Les cons de l'an passé se sont nettement améliorés ... Si, si ... Ils ont acquis un an d'expérience supplémentaire ...eek   
 
 
► News ... ◄
► Menu ◄

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteurs en ligne

  Nombre de membres 34 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherches
Recherches
 ↑  
Le Lac Tanganyika
" Un réservoir de richesses uniques ".

tanga.gif

 
Avec ses 19.000 km² d’une eau encore relativement propre, le Lac Tanganyika est, avec ses 1.300 espèces animales différentes, parmi lesquelles 500 espèces endémiques, c’est-à-dire qu’on ne les trouvent nulle part ailleurs, un réservoir de richesses uniques.
Parmi ces animaux, 330 espèces sont des poissons, dont 242 espèces sont tout aussi uniques.
Les espèces les plus abondantes sont aussi les mieux connues.
Il s’agit des :
-         Ndagala  ( Stolothrissa tanganicae )
-         Lumpu    ( Limnothrissa miodon )
-         Mukeke   ( Lates angustifrons )
-         Nonzi       ( Lates microlepis )
-         Sangala   ( Lates mariae )

Par an, on pourrait y pêcher environ 300.000 tonnes de poissons sur l'ensemble du lac.
Comme le Burundi possède à peu près 7 % de la surface du lac, il peut prélever environ 20.000 t/a de poissons.
C’est d’ailleurs à peu près ce qui est capturé annuellement dans les eaux burundaises du lac.

En plus de ces espèces d’une importance alimentaire et économique évidentes pour tous, une quarantaine de poissons d’aquarium ; certaines espèces appartenant entre autre à la famille des Cichlidés sont prisées sur les marchés internationaux de poissons ornementaux, pour leurs colorations, leurs formes et leurs comportements particuliers.
Aussi, le lac Tanganyika et ses richesses continue à retenir l’attention du monde scientifique, parce qu’il représente en fait un laboratoire vivant quasi unique, pour étudier les processus biologiques complexes qui ne peuvent être observés que dans un milieu encore en équilibre.
Puissiez-vous contribuer à maintenir cet équilibre, pour permettre à ces ressources de rester longtemps disponibles pour vous, pour vos enfants et pour le monde … 

 



Le Lac Tanganyika.
Nommé de la sorte par les Anglais et qui signifie en Kiswahili ( Ku Tanganyia ) "faire un mélange " et " Tanganyika " signifie " Lieu où se fait le mélange ".
Au départ, le lac actuel se composait de deux lacs, voire même quatre. Il est difficile de dater précisément la réunification mais de mémoire d'homme qui est d'une époque pas si lointaine que cela ( 1878 ), à cause des débordements successifs, le lac a commencé à se déverser, à hauteur de Kalémie ( ex Albertville ) par la rivière Lukuga vers le bassin du Congo.
À différentes époques, les lacs composants le Tanganyika actuel étaient, soit des bassins fermés de moindre altitude, rattachés au Bassin du Congo, soit à celui du Nil.
Vers 1845, ( Mwini Keri, Gouverneur de la colonie Arabe d'Ujiji ) le canal entre l'île de Bangwe (près de Kigoma) et la terre ferme se passait à gué.
Après l'étude des fonds; il apparait qu'à diverses époques, l'altitude des bassins formant le lac actuel ( variations moyennes entre 773 m. et 777 m. au-dessus de l'océan ), se serait affaissée ( jusqu'à 850 mètres ), ce qui en faisait des lacs sans écoulement et ou à écoulement vers l'Océan.
Dans la partie Nord, il y a une fosse de 1.310 m. et dans celle du Sud, une de 1.470 m.
Le lac actuel se compose de quatre bassins principaux (A.CAPART,1952).
Du Nord au Sud :
Du Nord au Sud :
a)      Le bassin de Bujumbura, en forme de " U " et qui a ses limites entre la Baie de Burton et la plaine de la Rusizi. Il a une profondeur maximale de 450 m. aux environs du Cap Banza.
b)      Le bassin de Kigoma, également en forme de " U ", il a ses limites entre la presqu'île de l'Ubwari jusque Kungwe, sa profondeur maximale est de 1.310 m. au Nord ( Fosse Baron Dhanis ).
c)      Le bassin de Kalemie qui s'étend entre Kungwe, Moba et le Cap Kibwesa. Sa profondeur maximale atteint péniblement les 600 m. et a une forme de " V " oblique.
d)     Le bassin de Zongwe. C'est le bassin dont la profondeur atteint les 1.470 m.
Source :   Le Lac Tanganyika, sa faune et la pêche au Burundi
(Marie-Josée Evert, 1973)

couverture_evert_mj.jpg

Catégorie : ► Menu ◄ - Articles
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !