Texte à méditer :   Les cons de l'an passé se sont nettement améliorés ... Si, si ... Ils ont acquis un an d'expérience supplémentaire ...eek   
 
 
► News ... ◄
► Menu ◄

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


    visiteurs
    visiteur en ligne

  Nombre de membres 34 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!
Recherches
Recherches
 ↑  

Co-maintenance de deux espèces ou variétés géographiques de Tropheus ou pas …

Photo de Sean McGraw
( ici, Tropheus sp. Murago et Tropheus annectens )

Beaucoup de personnes débutantes avec le genre Tropheus me demandent quels Tropheus peut-on maintenir dans un même aquarium.

Ma réponse, depuis plus de vingt ans est toujours la même… "Aucun"…

Certaines cohabitations peuvent très bien marcher pendant quelques mois. Mais tôt ou tard, l'une prendra le dessus sur l'autre, quelle que soit l'espèce ou variété géographique.

Dans les années 80', j'ai tenté aussi la cohabitation de Tropheus.  

J'avais, à l'époque, trois espèces dans un aquarium monobloc de 280 litres (oui je sais, certains vont encore dire que ce n'est pas recommandé, alors que dire d'une maintenance de 5 ou 6 individus dans 120 litres…Et pourtant, cela a très bien fonctionné pendant des années, mais jamais je ne l'ai conseillé ou recommandé à quiconque), cinq Tropheus sp. Ikola, 5 Tropheus annectens (polli), et 5 Tropheus sp. black Kiriza.
J'avais acheté ceux-ci à la taille de 5 à 6 cm. et ils ont grandi ensemble.

La première espèce à se reproduire fût les T. sp. black Kiriza, la seconde fût les T. annectens et les T. sp. Ikola en dernier. Les premières reproductions se passèrent normalement, jusqu'au moment où un mâle dominant d'Ikola a pris le dessus sur tout ce petit monde.
A partir de là, la hiérarchie fût chamboulée au sein du groupe des 15.
Le mâle dominant Ikola a commencé à se reproduire, une fois avec une femelle Kiriza, une fois avec une annectens, mais jamais avec une femelle de son espèce.
Les œufs ont directement été éliminés pour éviter de me retrouver avec des hybrides dont je n'aurais su quoi faire.

Depuis ce temps-là, je ne maintient plus, dans un même aquarium, deux espèces de Tropheus, même totalement différentes l'une de l'autre, comme par exemple des T. duboisi et des T. moorii ou des T. sp red.

Le risque zéro n'existant pas et je dirais même plus, ce risque est plutôt élevé une fois atteint l'âge fatidique des deux ans (âge de reproduction pour de nombreux Tropheus, surtout ceux du Sud du Lac).

Les mâles dominants ne sont pas du tout regardant, même s'ils ont quelques femelles, de leur espèce, " à disposition " dans le même aquarium.

Une femelle gravide attirera inévitablement un mâle dominant et même si ce mâle dominant est différent de l'espèce de la femelle, le mâle n'hésitera pas à pousser la reproduction jusqu'à son terme avec cette dernière.  

Évitez de tenter le diable et surtout n'écoutez pas ces prétendus " es spécialistes " (en rien du tout, si ce n'est en vantardises et imbécillités), qui vous diront " laisse-les grandir à part pour voir ce que cela va donner ".

Il faut absolument éliminer, à la base, le risque d'avoir des " hybrides ".

Il y a bien assez d'espèces et variétés géographiques (plus de 93) magnifiques de Tropheus en milieux naturels sans devoir tenter d'en avoir de nouvelles en aquariums en jouant aux apprenti-sorciers ou autres " inventeurs " de nouvelles espèces...

Laissez la production de cela aux asiatiques & c°...
confused


Catégorie : ► Menu ◄ - Articles
Précédent  
  Suivant


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !